À la découverte de Kotlin

Soirées Techniques Delux - SFEIR

Le 18 janvier dernier, Bastien Ladron a animé la soirée technique « DeLux », portant sur Kotlin, langage de programmation développé par JetBrains, société derrière IntelliJ ou encore Webstorm. Un public de 35 personnes, dont 13 externes à SFEIR, était réuni au Luxembourg pour en apprendre plus sur ce produit encore trop peu utilisé.

La présentation commença par un sondage pour déterminer combien de personnes connaissaient Kotlin. La réponse fut sans grande surprise : deux ou trois mains hésitantes se levèrent, pas plus. Cette soirée étant orientée comme une présentation globale et pas comme une formation, c’était parfait !

L’objectif était une découverte de Kotlin par le menu : historique des problématiques de JetBrains en 2009, annonce du nouveau projet Kotlin en 2011 et présentation du résultat final avec des sessions de live coding. Bref, on était là pour décortiquer le contexte de la naissance de ce langage et ses applications, pas apprendre à en maitriser les arcanes.

Les objectifs des sessions de live coding étaient simples :

  • Rassurer en montrant que Kotlin est parfaitement abordable pour un développeur Java.
  • Permettre au public de s’approprier la nouvelle syntaxe en participant en direct à la direction du code.
  • Démontrer la robustesse et la lisibilité du code.
  • Faire des exemples d’interopérabilité entre Java et Kotlin.

Les principaux points techniques abordés pendant le live coding étaient :

  • L’inférence de type
  • Les dataclass
  • La disparition des NullPointerException
  • L’interopérabilité avec Java

De nombreuses questions ont été posées pendant ces sessions, toutes caractérisées par la curiosité des participants. Par exemple, certains s’inquiétaient de la pérennité du langage. Pour prouver que le projet est solide et actif depuis plus de 6 ans, il est important de rappeler que JetBrains utilise Kotlin en production pour les IDE qu’ils développent.

D’autres voulaient savoir si ce langage permet la programmation fonctionnelle. Bonne nouvelle : Kotlin s’inspire de nombreux aînés tels que Scala ou même C# pour former sa syntaxe, autorisant la programmation fonctionnelle de manière concise et très lisible.

Il est logique de vouloir s’assurer que Kotlin est exploitable dans des projets sérieux. La tâche de Bastien Ladron était de faire comprendre qu’on a là un produit solide, intégralement compatible partout où Java 6 fonctionne. Il est ainsi possible de faire de la programmation fonctionnelle dans une ancienne application qui tourne sur un JDK 6. Les utilisations possibles sont impressionnantes dès qu’on creuse un peu.

Une visite du site officiel de Kotlin donna également un aperçu sur l’éclairage que fait Jetbrain de sa création. C’était aussi l’occasion de découvrir une documentation abordable, orientée et pensée pour produire un code de qualité. Les développeurs ayant un background Java trouveront tout de suite leurs marques. En prime, le site propose un IDE en ligne et un système de katas pour apprendre le langage avec des objectifs clairs et une progression facile.

Kotlin & Spring : un couple sans problème

Pour démontrer que Kotlin a sa place dans les développements actuels, un atelier a été mis en place pour créer une application avec un backend mêlant Kotlin à une stack technologique Spring Boot, Spring Data et Spring MVC. Nous avons pu constater que l’intégration de ce langage se faisait de manière transparente et sans friction avec le framework Spring. Sachant que les équipes de Spring et de JetBrains travaillent régulièrement ensemble pour rendre le duo Kotlin/Spring toujours plus efficace, ça n’a rien de très surprenant !

Comme dans toutes les Soirées Techniques SFEIR, la fin de session se déroule autour de pizzas, ce qui donne aussi l’occasion de recueillir à chaud le ressenti des participants. Kotlin semble avoir fait très bonne impression : les développeurs n’ont pas semblé perturbés par ce gap parfois difficile et déroutant que l’on retrouve avec d’autres langages / librairies / frameworks. Avec Kotlin, on se sent comme à la maison, tout en ayant un monde meilleur qui s’ouvre à nous et des possibilités d’intégration très réalistes !

Pour finir, une jolie mindmap réalisé par Bastien Ladron, pour que vous puissiez retrouver sommairement les informations diffusées lors de cette soirée :

Vous aimerez aussi...