Dataviz | Cas pratique : influence de la démission de Macron sur le trafic Wikipedia


Pour tester Data Studio, le nouvel outil de Dataviz de Google, j’ai décidé de prendre comme exemple l’analyse de l’influence de la démission d’Emmanuel Macron sur le trafic de diverses pages Wikipedia liées à la politique française. Rien ne vaut un exemple ancré dans l’actualité !

Pour les besoins de cet essai, les produits suivants sont utilisés :

dataviz-1

Le résultat est disponible ici et vous affiche le trafic heure par heure de différentes pages Wikipedia concernées (sign-in Google requis).

Comme vous le voyez, Data Studio permet de créer des rapports et des tableaux de bord très agréables. Si vous ne l’avez pas encore essayé, préparez-vous à être surpris ! C’est un outil simple d’utilisation, qui s’intègre facilement à BigQuery, Google Analytics, Google Sheets et Cloud SQL. Il est possible de créer cinq rapports sans limites de modifications pour se familiariser avec son utilisation.

Qu’apprend-on de l’analyse des logs ?
Voici le graphique illustrant le trafic sur les pages d’Emmanuel Macron et de son mouvement “En Marche” :

dataviz-2

Nous pouvons observer les points suivants :

  • Les jours précédents l’annonce, le trafic sur les pages est faible.
  • Le 30 aout, en milieu de matinée, le trafic monte.
  • Le pic arrive vers 20h00, au moment où Macron participe au journal du soir de TF1.
  • Le trafic baisse logiquement ensuite.
  • On note tout de même un impact sur les jours suivants, le trafic reste élevé.
  • Durant son passage au JT de 20h, une grosse majorité des téléspectateurs utilisent un smartphone ou une tablette pour aller voir sa page Wikipedia, ce qui prouve si besoin était les tendances actuelles.
  • Dans la matinée, les internautes qui visitent la page le font principalement d’un desktop, ce qui généralement montre qu’ils font ça depuis le bureau.

Il est possible de comparer le volume de trafic sur 3 jours et de faire des comparaisons avec les pages d’autres personnalités politiques.

dataviz-3

On remarque :

  • Dix fois plus de trafic sur la page de Macron durant cette période, ce qui dénote une occupation importante de l’espace médiatique.
  • Le passage au 20h de Macron a aussi généré du trafic sur d’autres pages, avec notamment un pic d’activité sur la page de Sarkozy et sur celle d’Alain Juppé.
  • L’usage du mobile en soirée reste majoritaire.

La puissance du Big Data n’est pas nouvelle, mais il y a un monde entre des chiffres disparates illisibles et leur mise en image via dataviz. La Google Cloud Platform n’avait pas encore de solution de visualisation de données, et l’arrivée de Data Studio vient combler ce manque avec brio. Certes, l’outil est encore jeune, mais il est très prometteur. La prise en main se fait en quelques minutes, les rapports produits sont propres, l’intégration des sources de données est simple et intuitive. Pour l’instant, la création de rapport n’est disponible qu’aux US, mais les plus malins sauront contourner cette restriction… De plus, il n’est pas encore possible de produire des rapports sans sign-in, ce qui peut se révéler handicapant pour le partage de ces derniers. Mais je doute que ces petits soucis restent d’actualité très longtemps, connaissant l’efficacité de Google pour imposer ses produits.

Vous aimerez aussi...