FightCode Angular – Débrief et tips des finalistes

FightCode Angular – Débrief et tips des finalistes

Le 26 Mai dernier 3 Sfeiriens relevaient le défi du Fight Code Angular organisé par Gwapit à Vivatech. Adversaires du jour mais collègues à la Société Générale, Jonathan, Hatem (qui composaient l’équipe gagnante) et Fabien (membre de la deuxième équipe de finalistes) reviennent sur leur expérience et nous partagent leurs tips pour progresser sur Angular.

Fabien, avant d’aborder les questions techniques, peux-tu nous dire quelques mots sur ton expérience au FightCode 2018 de Vivatech ?

Fabien : Avec plaisir ! Tout s’est déroulé dans un bon esprit, l’ambiance était détendue, On est venu pour jouer, sans stress. L’équipe du jury a fait un super boulot de vulgarisation pour expliquer à un vaste public ce que nous étions en train de coder. C’était très sympa de partager ce moment avec autant de personnes qui n’étaient pas tous des développeurs. Coder devant autant de monde sur le ring n’était finalement pas trop stressant : en binôme, derrière un pupitre et son écran, il y a une distance avec le public. On se sent un peu isolé.

3 Sfeiriens en finale, vous pouvez nous partager votre secret ?

Fabien : Le projet à réaliser est relativement simple. Le véritable challenge est le temps très réduit pour le réaliser et les petits défis qui viennent perturber notre avancée. (NDLR : coder sans table, coder en QWERTY/AZERTY et vice versa, ou avec une main chacun en synchronisé…). L’utilisation d’Angular CLI nous a permis de gagner un temps précieux. Pour l’anecdote, nous avons failli être éliminés en demi finale en essayant de coder vite et crade pour gagner quelques secondes… Finalement, coder proprement ne nous a pas pris plus de temps, même sous pression. Nous avons vérifié notre rendu très régulièrement et avons avancé pas à pas afin de s’assurer que tout marchait correctement. Nous étions donc certains de délivrer quelque chose qui fonctionnait à la fin du chronomètre.

Votre première rencontre avec Angular, c’était comment ?  

Jonathan : J’ai commencé à utiliser Angular directement à la version 2, peu après la sortie de la 1ère RC (mi-2016). Les regards étaient à ce moment majoritairement tournés vers la stack React/Redux, mais la « Javascript Fatigue » m’avait plutôt orienté vers la solution Angular « all-in-one ».

La librairie NgRx, très populaire aujourd’hui, passait en version beta et venait compléter la brique technique manquante du framework. J’ai alors commencé à expérimenter la stack en codant le classique « TodoMVC ».

Comment as-tu mis en application ce que tu as appris ?

Peu de temps après, j’ai eu l’opportunité de participer à un projet Angular from scratch dans un contexte professionnel. J’ai ainsi pu rapidement confirmer et appliquer mes connaissances sur des sujets concret, ce qui m’a également donné davantage de confiance sur l’étendue des possibilités offertes par le framework. Depuis, je m’intéresse à tous les outils de l’écosystème Angular venant accroître la productivité – pour n’en citer qu’un, la CLI permettant entre autre de scaffolder des composants Material en une seule ligne de commande !

Quelle sources conseillerais-tu pour s’informer sur Angular ?

La courbe d’apprentissage d’Angular est assez raide, mais la documentation est très bien écrite et agrémentée de nombreux exemples. Ces 2 livres m’ont accompagnés à mes débuts, et je ne peux les recommander suffisamment aujourd’hui :

– ng-book – https://www.ng-book.com/2/

– Become a Ninja with Angular – https://books.ninja-squad.com/angular

J’ai également eu un petit coup de cœur pour les fonctionnalités du Router, que je considère personnellement comme une pièce maîtresse du framework. Ainsi je recommande le livre Angular Router de Victor Savkin, lui même étant le créateur du module – https://leanpub.com/router

RxJS est également un élément important sur lequel Angular est bâti, et qu’il ne faut pas négliger. En effet, le client Http, le Router, le store NgRx ou même les Forms Angular en font un usage relativement important. Les cours de André Staltz sur egghead.io sont de très bonne qualité et peuvent constituer un bon point de démarrage. Ou alors il y a les SFEIR Schools !

Mes sources de veille sont essentiellement Twitter, les rediffusions de conférences sur YouTube, les cours egghead.io, ainsi que quelques Meetups.

Comme les Sfeiriens, profitez de nos formations gratuites SFEIR School animées par nos meilleurs experts pour passer un nouveau cap d’expertise ! Dans une ambiance conviviale, nous alternons les phases d’apprentissage théoriques et pratiques pour vous permettre de devenir autonomes sur un projet avec Angular.

Inscrivez-vous ici pour être prévenus des prochaines sessions ! 

Vous aimerez aussi...