Meetup NodeJS Paris, S03E01


Le 25 novembre à 20h, Microsoft a ouvert les portes de son navire et de son amphithéâtre de 250 places à Issy-les-Moulineaux pour inaugurer la nouvelle saison des meetups NodeJS Paris, et nous y étions ! Petit tour d’horizon des talks de ce premier épisode

Sommaire de la soirée

TESSEL – Internet des objets

Thomas Conté, développeur Web chez Microsoft, a ouvert le bal en nous présentant le dernier né dans la série des microcontrôleurs prototypables : le Tessel. La particularité de ce dernier ? Son support natif du JavaScript et de Node ! Certes, transpilé en LUA, mais ça reste une performance ! Il va sans dire que le public était conquis.
Comme tout microcontrôleur de prototypage, il s’accompagne de son indispensable bibliothèque de modules déjà bien fournie : caméra, Bluetooth, GPRS, RFID, GPS, I/O analogiques ou digitales, tout y passe. En prime, Thomas nous a offert une démonstration en live de son outil qui, connecté à l’API Microsoft du project Oxford a été capable de reconnaître l’identité de notre speaker.

À découvrir pour moins de 35€ sur tessel.io.

ES6 et programmation fonctionnelle

Guillaume Badi, étudiant de l’École 42, a continué face à une assemblée médusée par un parallèle plutôt osé :

« Savez-vous qu’il existe un lien entre Louis XIV et le développement ? »

Silence dans la salle.

« Eh oui, le roi Soleil fut le premier à instituer un État fortement hiérarchisé où chaque instance d’autorité était décomposable en sous instances, elles mêmes redécoupables. Ça fonctionne, mais c’est lourd et cher à entretenir, et ça s’appelle la bureaucratie. Ça ne vous rappelle rien ? ».

Rires dans la salle à la vue d’un slide qui expose une Pyramid of doom de Data Structures en Java.

Guillaume proposera en conséquence de changer de paradigme.

« En Orienté Objet, une fonction n’a d’intérêt que dans un contexte particulier. Elle est définie par son environnement.
En fonctionnel, on parle de fonctions « pures » ou context-free. Elle prend un input, le process, et produit un output, qui sera toujours le même, quel que soit son contexte d’utilisation. Elles sont finalement plus proches des fonctions mathématiques. »

Il nous encouragera à profiter de la souplesse du JavaScript en tant que langage hybride, et nous exposera quelques nouveautés apportées par ES6 : constantes, Fat Arrow, destructuring, etc.

Utiliser l’histoire de France dans un meetup Node , bien joué Guillaume !

Dernière citation du talk avant de partir en pause :

“If you have to use AND or THEN to describe your function, you should split it !”

Vorlon.JS

Pour clôturer cette soirée, Étienne Margraff nous a présenté son outil Vorlon.JS avec une promesse : faciliter la tâche aux développeurs crossplateform. Son outil permet de débugger en simultané une multitude de clients connectés à un même serveur, en offrant un débugger / testeurs type “F12” à distance.

Performance live oblige, Étienne nous a proposé une petite démo : de sa machine depuis la scène, il a pu lancer un débugger sur les Androids / iPhones de la salle qui se connectaient sur son serveur. Bluffant ! À découvrir sur Vorlon.JS

 

Fort de 250 participants et de speakers enthousiastes, les meetups NodeJS Paris ont redémarré avec succès !
Si vous voulez comprendre les mécanismes de l’event loop ou du trampolining en NodeJS, ou si vous souhaitez vous initier aux API Google avec Node, rendez-vous le 21 décembre pour le deuxième épisode de cette nouvelle saison.
Revivez ce meetup dans son intégralité, ainsi que ceux des saisons précédentes sur nodesjs.paris.

Vous aimerez aussi...